°°°CREER SA VIE°°° régler un problème, soulager un symptôme, récupérer de l'énergie, lâcher du lest, s'émanciper d'une addiction, transformer le réseau d'influences, activer des ressources, choisir, se libérer, s'épanouir, ressentir, grandir, stimuler, se centrer, changer vers un mieux-vivre '''''CREER SON OEUVRE''''' ouvrir, inspirer, souffler, se laisser embarquer, improviser, écrire, dessiner, composer, danser, jouer, monter, construire, capter, oser, réaliser, proposer, partager, faire oeuvre ***CREER SON MONDE*** parcourir, explorer, plonger, planer, découvrir, étendre ses connaissances sensorielles, tester, examiner, prospecter, étudier par les sens, arpenter, jouer, expérimenter, modeler, moduler, inventer, augmenter, expanser…

Non classé

Les interstices

Image: les Chlorophtalmus agassizi vivent en symbiose avec des bactéries luminescentes logées dans leurs yeux à lentille (là, on voit les yeux de cette bande de petits poissons)

La question m’est souvent posée du rapport entre mes mondes. En quoi les univers queer, sorcières, création, hypnose et rêve éveillé augmenté par l’hypnose, se rejoignent-ils?

Le point commun le plus évident est le pouvoir de s’inventer hors des classifications et dictats imposés depuis l’enfance, en-dehors des normes ou dans le jeu de leurs interstices. Car il s’agit dans ces champs de transformer les catégories en spectres – troubles et troublants -, de faire émerger sa propre clairvoyance, de rencontrer ses singularités profondes pour les concilier en autodétermination libre et fluide.

L’hypnose et le rêve éveillé ouvrent la compréhension corporelle (l’intelligence du corps, la capacité de sentir), l’exploration des paysages émotionnels, le pouvoir transformateur de l’imagination active, l’amour de soi inconditionnel, la conceptualisation des rouages internes, la collaboration entre les facettes multiples qui composent notre système et ce que j’appelle la magie intérieure.

Cette méthode fuit les dogmes, les répertoires et les jugements. A part le cadre qui assure autonomie, sécurité et confort, rien n’est imposé, rien n’est vrai, rien n’est pré-joué, pré-formaté, pré-décidé. L’invention de soi, de ses relations, de ses créations est permanente. 

Décoder les prismes et représentations (et privilégier les aidantes), comprendre les sillons tracés par le bain social (et en sortir s’ils sont inadéquats), interagir avec les émotions plutôt que les subir, expérimenter les mécanismes, piloter l’attention en fonction de l’intention, mettre à jour les automatismes, se réactiver entièrement, mettre en place des stratégies pour vivre dans sa justesse et non dans le moule oppressif introjecté… tout cela constitue une approche commune aux « bizarres libres » qui parviennent à décider de qui iels sont et à se présenter tel.le.s quel.le.s au monde.

Même si c’est loin d’être facile tous les jours, nous créons pleinement notre existence.

%d blogueurs aiment cette page :